Call +33 1 84 88 45 00
BLOG
chirurgie esthétique

Plus de 1.3 million d’actes de chirurgie esthétique ont été exercés au USA tout au long de l’année dernière avec une moyenne d’augmentation de 29% depuis le début des années 2000. Un tel phénomène est également fortement constaté en France.

200 000 interventions chirurgicales réalisées sur des hommes en 2018.

De toute évidence, la gente masculine ne subie pas les mêmes changements physiques que chez les femmes pendant une grossesse et après un accouchement, mais avec un autre mode de vie ayant un impact en termes d’apparence selon une analyse d’Alan Matarasso, Président de l’American Society of Plastic Surgeons. En effet, les hommes sont les victimes d’une alimentation et des exercices sportifs qui fluctuent. En plus, ils ne dorment pas assez de temps. Dans cette optique, le « coup de vieux » arrive à l’âge de 30 à 40 ans et il est le plus souvent corrélé à l’éducation de ses enfants. Avec un nombre d’opérations qui dépasse les 200 000 actes chirurgicaux à visée esthétique que les hommes ont réalisés en l’année 2018, la chirurgie esthétique du nez; rhinoplastie était l’intervention plus populaire avec un nombre de 52 000 interventions devant la chirurgie esthétique des paupières: la blépharoplastie et la liposuccion qui occupe la troisième place. Avec une hausse de 22% depuis les années 2000, la réduction mammaire chez les hommes: la gynécomastie se positionne au quatrième rang devant la greffe de cheveux. Près de 500 000 actes d’injections de la Toxine Botulique (botox) ont était également effectués: Objectif; un privilège des procédés et des retouches les moins invasifs possibles.

Chirurgie esthétique: Une aide sur le plan professionnel.
D’après Selon le Dr Matarasso, le nombre des hommes est en augmentation constante qui succombent à l’appel du bistouri en faisant des opérations de chirurgie plastique au profit d’une contribution sur le plan professionnel. En effet, un homme est plus à l’aise qu’avant avec une telle idée: se faire opérer. Le célèbre docteur résume la question comme suit: « Je me sens désormais à l’aise avec des collègues de 25/30 ans » comme en témoigne dans ce sens Dennis, le directeur de création à New York qui à toujours eu des amas de graisse localisés autour de son cou et de son menton, et affiche des paupières tombantes qui lui faisaient paraître avec un aspect plus fatigué qu’il ne l’était réellement. Il à acquis une confiance inattendue par le biais des petits changements esthétiques qu’il à effectué ». Dans un pays comme la France, la patienté masculine des spécialistes en médecine et en chirurgie esthétique a augmenté de 30% pendant les 15 dernières années. Selon les explications de docteur Patrick Bui au Figaro, il existe vraiment deux générations: les hommes de 40 à 50 ans qui se plaignent d’afficher un air fatigué, et ceux des 60 à 75 ans qui se sentent en grande forme et qui désirent que ça soit visible. Et c’est soit parce qu’ils ont une deuxième famille composée d’une femme et de jeunes enfants ou c’est parce qu’ils continuent à travailler et désirent conserver la tête de leurs emplois; Ils exigent tous un effet esthétique à la fois naturel et discret.